Carrosserie.com ouvre une fenêtre aux réparateurs

Libre choix

Carrosserie.com ouvre une fenêtre aux réparateurs

« Travailler sous agréments et se fédérer à notre site n’est pas incompatible. Nous ne sommes pas une enseigne de plus. Notre objectif est d’apporter de la visibilité aux carrossiers vers leurs clients finaux, donc du trafic atelier », résume Virginie Sammarco, manager commerciale de carrosserie.com. Créé en janvier dernier, Carrosserie.com est une vitrine dédiée aux carrossiers (agréés ou non) voulant se faire connaître auprès des automobilistes dans le cadre du libre choix de son réparateur. « Nous leur proposons une alternative, celle de rejoindre une plate-forme qui assure leur promotion locale et leur permet de choisir librement leurs tarifs », indique-t-elle. Internet oblige, les carrossiers inscrits consentent des remises sur franchise accessibles sur le site sous forme de coupon.

Le principe d’adhésion est simple : tout se passe en ligne avec un e-contrat, sans engagement de durée et de services, mais une adhésion forfaitaire : 50€ HT/ mois pour une zone de chalandise jusqu’à 5000 habitants, 100€HT/ mois jusqu’à 10 000, 190€HT/ mois au-delà. « Le pro peut afficher des photos de sa carrosserie. De notre côté, nous communiquons auprès du public via des campagnes radio (Chérie FM, Nostalgie…), soit 150 passages radio sur l’année, axés sur le libre choix du réparateur. Parallèlement, nous assurons un bon référencement sur Google via des achats de mots-clés », assure-t-elle.

Aujourd’hui,  le site fédère 150 carrossiers, la plupart sous enseigne (Axial, Five Star, AD, Top Carrosserie, Renault…) et une soixantaine de demandes d’adhésion seraient en attente.

Le site est trop récent pour quantifier l’apport en trafic qu’il peut générer.  Un call-tracking doit être bientôt mis en place pour avoir des données plus précises.

Pour compléter son dispositif, voici deux semaines, l’équipe a mis en ligne un nouveau site

baptisé recours-direct.org. En clair, elle propose un service de gestion de A à Z du dossier de recours direct soumis par le consommateur victime d’un accident non responsable avec tiers identifié. « Nous travaillons avec Legirecours, pour le conseil juridique, le dossier est validé en 24H et un rendez-vous est fixé avec l’un de nos experts partenaires. Le carrossier signe ensuite un mandat de gestion. »

Reste que carrosserie.com n’est pas le seul à surfer sur la vague du libre choix. On citera notamment un ancien responsable de Sidexa qui a lancé il y a quelques mois zerofranchise.com (lire zerofranchise.com tisse sa toile), avec une approche certes différente (axée sur les réparateurs non agréés) mais un même but. Voir si les réparateurs rebondiront sur ces alternatives ? Car, au delà de (ré)ouvrir la porte vers le grand public, ces sites pourraient être pour certains le moyen de s’affranchir des agréments.

(Article original) Actu automobile / Carrosserie.com ouvre une fenêtre aux réparateurs.

Share
Ce contenu a été publié dans Libre choix du réparateur, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *